Dossiers > Nautylys Maora

Essai du voilier prao Nautylys Maora

Tout d'abord, rappelons que le Maora est un petit voilier leger, de classe C, appelé "voilier de plage" parfois, qui se caractérise par son flotteur latéral, à la façon des praos polynésiens.

photo de moto4Il est réalisé en pvc rotomoulé, pour la coque, la nacelle et le flotteur. Sa voilure fait 5m², et il embarque un adulte ou 2 enfants pour un poids total embarqué de 112 kg. Le fabricant est Rotoplus, spécialiste du rotomoulage.

Rappelons également que l'auteur de cet essai est débutant en voile, n'a pas suivi de cours, potasse le guide de la voile des Glénands, édition 1972, et a jugé plus prudent de faire ses armes sur un étang.

Lors de ma troisième sortie, toujours en ce même étang, j'ai choisi une journée un peu plus ventée.

Transport, montage


Bien que peu baraqué (64 kg) et souffrant du dos, j'arrive maintenant à installer et dés-installer seul le bateau sur ma voiture.

L'arrimage ne pose plus de problème grâce à 2 tasseaux et 3 sangles (voir article). Ceci me prend environ 25 minutes, installation des 2 barres porte-tout incluse.

Le montage du bateau est facile, relativement rapide (10 minutes), seule l'installation des barres de flotteur demande un peu de temps.

Etant en plaine, les conditions de vent étaient faibles à moyennes, avec un vent irrégulier en intensité et direction.

Confort

5 heures durant, sur mon étang, j'ai pu cependant faire mieux connaissance avec le Maora. Pour avoir tenu 5 heures, sans houle toutefois, on peut dire qu'il est confortable.
La nacelle, large, permet de poser généreusement son fessier, sans être glissante. Il est également possible de s'assoir dans le fond, sur les roues (que je ne n'embarque pas), en s'adossant à la nacelle: c'est toujours confortable.

Je privilégie cette position quand le flotteur est sous le vent. On peut aussi dans ce cas s'assoir sur la nacelle dans le vent, mais attention si le vent tourne ou faibli...

Shorty abimé par la goupille arriere A noter: la tête de goupille de verrouillage du bras arrière de balancier se retrouve sous la cuisse, pouvant occasionner des petites déchirures; Mon shorty pimpant en a fait les frais avec un accroc à la fesse.


Un petit meulage pour lui donner une forme moins contondante a résolu le problème.

Comportement

Ardent ou mou ? On peut dire que le bateau est nettement ardent; Il faudra surveiller de près la barre, quand on l'allure est au près, pour éviter de se retrouver face au vent; le débutant que je suis s'est fait piéger au début, mais maintenant j'apprécie cette ardeur.

Il remonte bien au vent, petit largue, et près jusqu'à environ 45° (soit un angle total de 90°), mais sa tendance à lofer est piégeante.
Les virements de bord: demandent une petite habitude; Le bateau étant léger, il faut prendre de l'élan.

Je laisse prendre un peu de vitesse, au près, puis je mets la barre à 45°; Coté voile, je borde celle-ci.le bateau entame bien son virage.

La grand voile bordée aide le bateau à lofer (c'est bien au début du virement de bord) et l'empêche d'abattre donc un fois arrivé face au vent, penser à choquer l'écoute de grand voile pour qu'elle puisse rester faseyante.

Je vois que certains sont "noyés" dans ce vocabulaire marin. En clair, pour virer de bord: prendre de la vitesse (tirer sur la corde) et manoeuvrer rapidement en agissant franchement sur la barre (gouvernail, safran) et en relachant la corde; dès que le bateau est passé de l'autre coté du vent, relacher la barre, et tirer sur la corde.
Bref, c'est ainsi sur tous les voiliers, catamarans, trimarans, dériveurs, optimistes,laser...

Que faire lorsque le bateau s'arrête face au vent ? Il suffit de pousser la grand voile avec la main pour gonfler le voile à l'envers et partir en marche arrière, tout en inversant la position de la barre. Le bateau effectue une sorte de créneau et pourra ensuite repartir vers la direction souhaitée.


Vent arrière, grand largue: je pense que ce n'est pas son affaire. Le haut du mat est tourné à 90° quand le bord d'écoute de la voile est à 45°; La voile se creuse beaucoup, comme un spi, mais est-elle efficace ?

Le virement de bord en vent arrière est très facile, surtout grâce à l'absence de bôme et à la stabilité procurée par l'architecture du voilier. La voile passe d'un coté à l'autre, tout simplement. Par précaution, s'assoir coté balancier !

Vitesse

Pour qui connait les voiliers dériveurs légers modernes, tels que Lazer, les sensations seront obligatoirement moindres. On ne peut pas trop en demander d'une coque de 3 mètres.
Je n'ai pas pu le tester à des vents supérieurs à force 2, ni dans la houle.

Conclusion


Vieux loups de mer, habitués des Lazers et Hobby cats, passez votre chemin. Le Maora n'est pas pour vous. Par contre, débutantes et débutants, vieux ou jeunes, voire très jeunes, ne passez pas à coté.
N'allez pas acheter un optimiste, le Maora est plus facile et beaucoup plus amusant car plus rapide. Peur de l'abimer ? Il ne craint pas grand chose, sa coque rotomoulé est indestructible. On peut meme naviguer sur les bords d'étang, avec 30 cm d'eau, dans les roseaux...

Il est aussi plus rapide, et hyper solide. Le mien a maintenant 4 ans, est stocké dehors, et dans 30 ans il servira à mes petits-enfants, sans avoir pris une ride. Bien sur, je stocke la voile au sec, bien roulée (jamais pliée) dans un sac.


Article suivant: Lexique des termes marins
Article précedent: Transport du voilier Maora sur une automobile

Réagir, poser une questionProposer un articleS'abonner aux articlesConseiller l'article à un ami




A propos de cet article
Profil de Jean-Cristopheinfos Article de Jean-Cristophe.
Informaticien passionné d'Internet, de photo, de vélo et bien d'autres choses, découvre la voile en 2007 et devient le webmaster de ce site
site web site web

N° Article : 7
Article lu 4514 fois.
Créé le 07-07-2007 à 11h45.
Modifié le 13-02-2012 à 12h28.

Cliquez ici pour valider cet article Validation * * *

modifier cet article Mettre à jour l'article
Cliquez ici pour rediger un nouvel article Redigez un nouvel article
Discutons de cet article sur le forumVos réactions, sur le Forum
Liens externes
Autres articles du dossier

Tous nos articles Tous les articles